AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue

Aller en bas 
AuteurMessage
Phélys
Comte de Marmane
Comte de Marmane
avatar

Age : 33 ans

Légitimiste Légitimiste

Confession : Gémellite

Caractéristiques : Grand dévot, il voue toute sa vie à Téléphane.
Tous ses actes sont guidés par sa piété.


MessageSujet: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Mar 28 Sep - 13:10

Phélys avait suivi le mouvement suivant les autres comme un mouton. Mouton qui dodelinait de la tête au gré de ses mouvements. Son regard perdu dans le vague regardait sans voir les couloirs qu’il traversait pour se rendre jusqu’à l’antichambre.

Dans cette pièce, le dévot se força à se reconnecter à la réalité. Il allait être en présence du prince Mélien et ses suivants. Il les soupçonnait d’être pour la plupart des servants de Perséphon. Le Dieu Maléfique désirait empêcher ce mariage béni par son ennemi, le Très Bon Téléphane.

Mais, il était là, alerte, prêt à contrer toutes les tentatives d’avortement du mariage avec l’aide de son Dieu. Avec sa foi et sa croyance comme seules armes, il les ramènerait sur le droit chemin. Il combattrait le Malin de toutes ses forces, dut-il en mourir.

Seulement, l’attente était trop longue pour l’homme de foi. Rester concentré, focalisé sur une unique chose qui n’était pas son Dieu, se révéla ardu. Il sentait que le Démon cherchait une faille dans sa volonté, dans son esprit pour endormir sa vigilance. Déjà, il ressentait sa concentration faiblir. Il perdait la lutte, combat qu’il devait gagner pour ramener son Prince chez les justes.

Le seul moyen qu’il trouva pour raffermir sa volonté fut de se gifler sous le regard étonné de ses compagnons. Et, sa solution fonctionna. Son regard se fit plus éveillé. Il était à nouveau prêt à anéantir les plans du Dieu Mauvais.
Il s’approcha de Thélamon afin de l’aider à lutter contre sa mauvaise conscience. Phélys osa poser une main protectrice sur son épaule. Il la retira de suite. Il avait eu la sensation qu’elle brûlait. Le cas de son ami était plus grave qu’il ne le pensait. Seules des méthodes radicales pourraient sauver son âme, mais Téléphane autoriserait-il de telles mesures expéditives ?

Pour connaître la réponse, il s’assit dans un des fauteuils luxueux de l'antichambre et se mit à prier. Une prière silencieuse s’éleva à l’adresse de son Dieu Tout Puissant.
Revenir en haut Aller en bas
Elias
Marquis de Suss-Mayern
Marquis de Suss-Mayern
avatar

Age : 52 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Joueur dans l'âme, il aime tenter des coups de bluff ou analyser ses chances de décrocher le pactole.
Il est fourbe et avide.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Mar 28 Sep - 21:57



Maudits soient les Dieux ! Maudit soit Amicar ! Sa décision motivée par la paresse et la sénilité contrariait mes plans. J’allai devoir composer plus tôt que prévu avec les joueurs de l’autre équipe. J’aurais préféré attendre avant de découvrir leur jeu. Je savais pourtant que quoiqu’il arrive, j’aurais les meilleures cartes en main.

Je n’avais pas le choix, alors autant montrer le plus d’enthousiasme possible. Je marchai donc aux côtés du Prince, dissimulant ma mauvaise humeur. La marche jusqu’à l’antichambre fut silencieuse. Je ne me plaignis pas de ce calme, cela me permit de me concentrer pour la confrontation qui allait survenir sous peu.

Je me demandai si je devais faire appel à mes subordonnés de suite. En y réfléchissant, je ne pus que convenir de l’inutilité d’une telle demande. Ils ne pourraient rien faire pour moi. Autant ne les appeler que pour une chose vraiment utile.

Aussitôt sur place, je me dirigeai de suite m’asseoir dans un fauteuil. Ils savaient y faire ici pour recevoir. Ils ne comptaient pas sur la dépense pour écraser les visiteurs sous leur opulence écœurante. Un tel étalage de richesse était si inutile. L’utiliser d’une meilleure manière aurait été davantage utile. En voyant comment ils utilisaient leur or, je me dis qu’il serait aisé de me l’approprier.

Le dos droit, ma tête reposant sur mes mains, j’observais ceux qui me prenaient pour leur compagnon. Aucun ne se doutait du risque qu’il courrait. Je me permis un petit sourire. Surtout en voyant le comportement absurde du comte de Marmane. Il pourrait m’être utile pour obtenir ce que je désire. Et, le manipuler devrait s’avérer facile. Je m’étais renseigné avant sur les seigneurs qui devraient venir ici. On m’avait dit qu’il était très croyant.

Là, je préférai rester en retrait en attendant l’arrivée des autres participants au jeu dont Amicar penserait être le seul juge et maître. L’attente est le moment le plus éprouvant avant d’affronter une épreuve. Aussi préférai-je me détendre pendant ce temps qui devrait être court. Un verre d’alcool aurait été le bienvenu.

L’empereur avait dû oublier de prévoir des boissons pour nous désaltérer et nous mettre dans de bonnes dispositions envers nos adversaires. Sa sénilité se ressentait vraiment par ce genre de petits gestes. Sauf s’il simulait afin de nous voir nous entredéchirer et se repaître de nos cadavres. Mais non, cela était impossible, il n’était pas aussi doué que cela. Même plus jeune, il aurait été incapable de jouer une telle comédie, alors à présent.

Ah, le spectacle de l’arrivée des joueurs supplémentaires devraient être édifiante. Un moment à garder en mémoire pour me souvenir de leur air supérieur et plein d’assurance avant que je ne les brise et réduise à néant.
Revenir en haut Aller en bas
Mylina
Comtesse de Monriyan
Comtesse de Monriyan
avatar

Age : 29 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Éprise du Prince Thélamon, elle est prête à tout pour lui. Sa douceur n'est qu'un masque, elle sait se montrer impitoyable.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Jeu 30 Sep - 0:12

Les retardataires étaient enfin arrivés et la discussion sur la marche à suivre allait pouvoir débuter. Mais non, il n’y avait pas le temps. Il fallait déjà quitter la pièce pour se rendre à l’audience donnée et ordonnée par l’Empereur.

Mylina était déçue que le Prince n’ait pas répondu à sa proposition. Mais, elle fit contre mauvaise fortune bon cœur. Elle allait rencontrer pour la première fois, Mélien excepté, leurs ennemis. La comtesse espérait que cela ne tournerait pas au bain de sang, même si elle n’avait rien contre le fait de voir Mélien ou un de ses partisans mourir.

Elle marcha tranquillement aux côtés de Thélamon, un sourire satisfait barrant son joli minois. La fierté d’être en si bonne compagnie l’exalta. Ils ne pourraient que réussir dans leur entreprise avec un tel chef aussi charismatique que le leur.

Enfin, l’antichambre. Lieu obligatoire d’attente. Long couloir menant aux portes s’ouvrant sur la pièce la plus importante pour un seigneur, celle où l’Empereur donnait des audiences. Nombreuses furent les fois où la comtesse s’imagina passer ces portes et s’entretenir avec la plus haute autorité du pays. Cela n’était qu’un rêve et il allait se transformer en réalité.

La pièce était une œuvre conçue dans un seul but : impressionner ceux qui devaient la traverser. Il est vrai qu’elle en imposait avec une hauteur supérieure à celle de deux hommes l’un au-dessus de l’autre. Même la vue sur la ville de cette hauteur y participait. Cela ne laissait pas Mylina de marbre. Marbre, matériau principal constituant le sol et les colonnes.

Pour seuls mobiliers, il y avait des fauteuils disposés près de l’entrée. Loin donc de la salle d’audience afin de forcer les moins endurants à l’épuisement pour les mettre dans un état d’infériorité face à l’Empereur. Deux rangées d’une demi-douzaine de sièges face à face en tout et pour tout. Phélys était assis dans celle de gauche, le plus proche de l’entrée et Elias était dans le cinquième.

La comtesse se demanda combien de temps ils allaient devoir attendre et être forcés de subir le poids écrasant de l’architecture impressionnante des lieux. Elle s’impatientait de découvrir ceux qu’ils affronteraient afin d’y déceler les faiblesses pouvant aider son Prince. Cette attente se révélait éprouvante aussi choisit-elle de s’asseoir. Elle choisit le fauteuil près du dévot Phélys.

Elle avait hésité avant de dire un mot à Thélamon au sujet de son idée, mais de peur de le vexer ou plutôt le déranger dans le plan qu’il devait imaginer, elle s’en abstint. Elle imaginait donc le plaisir qu’elle éprouverait en voyant le visage de Mélien tordu par la douleur provoqué par le poison qui emporterait sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Gustan
Comte de Porjoli
Comte de Porjoli
avatar

Age : 54 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Expérimenté, il est un ami proche de l'Empereur aux côtés duquel il a combattu et construit toute sa carrière. Désormais, il est un peu désabusé.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Ven 1 Oct - 13:19

Gustan était de mauvaise humeur. Devoir assister à une réunion pour supprimer Mélien le rendait malade. Non pas par le fait de devoir tuer un homme, mais par la méthode qu’ils comptaient employer. Elle ne serait que déshonorante. Tuer un adversaire au cours d’une grande et sanglante bataille, ça il comprenait. Mais planifier cet acte lui était inconcevable.

Heureusement, il n’eut pas à supporter cela au final. L’Empereur les avait fait appeler pour assister à une audience en compagnie de Mélien et sa suite. Bien qu’il ne sache toujours pas la façon dont ils voulaient assassiner le futur marié, il serait près de son ami et pourrait lui en toucher un mot.

Il espérait que celui-ci serait suffisamment lucide pour l’écouter et accepter la réalité. Il était par avance attristé pour lui de l’obliger à subir une telle épreuve à son âge. Le comte n’avait pas d’enfant, il ne risquait donc pas d’être un jour déçu par sa progéniture. Cependant, il savait à quel point cela pouvait être douloureux de l’être. D’être trahi par la chair de sa chair, le sang de son sang.

L’attente dans l’antichambre devrait être assez longue s’il connaissait toujours aussi bien les habitudes de son camarade. Il faisait patienter ses invités afin de les mettre dans de bonnes dispositions pour les manipuler à sa guise. Seulement, cela était fait lorsqu’il était encore en pleine possession de ses moyens intellectuels.

Gustan prit son mal en patience, ce qui se révéla difficile. Un ornithorynque aurait plus de chance de savoir voler avant qu’il ne sache patienter sans s’en plaindre. Il était même plus prompt à la colère qu’une autruche à la course. Devoir entendre les partisans de Thélamon cancaner le mettait hors de lui. Le prince se conduisait comme un lion dans sa savane, comme le roi alors qu’il n’était un jeune lionceau.

Faire des analogies entre certains animaux, que son comté possédait ou qu’il avait rencontré dans sa jeunesse, et sa situation l’amusa. Cela l’aida surtout à passer le temps. Il compara donc Aymond à un paon et Mylina à une poule, entre autres. Son visage habituellement austère et sévère arbora un léger sourire. L’amusement fut bref, son sérieux naturel reprenant le dessus.

Mais, sa patience atteignait tout de même ses limites restreintes. Il était grand temps que les choses avancent un peu. Il manquait encore l’autre camp. Quand allaient-ils enfin arriver ? Il était tellement tendu qu’il ne pouvait rester en place. Il faisait donc les cent pas sur le regard mécontent du marquis de Suss-Mayern.
Revenir en haut Aller en bas
Averroès Ibn Rochd
Souverain étranger
Souverain étranger
avatar

Age : 41 ans

Titre : Seigneur

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Sam 2 Oct - 11:18


— On a le droit à l’escalier finalement !

— Silence Sahla.

Le vénérable farceur prit une moue boudeuse pour avoir été ainsi réprimandé. C’est vrai quoi, il avait bien le droit de s’extasier aussi, devant la richesse dégoulinante de l’endroit. Heureusement, d’un autre côté, qu’aucun Ilmengard ici ne comprenait le Keustatine.

Quoiqu’il en soit on mena la délégation d’Hassal, relativement joyeuse grâce au vieux Sahla, jusque dans l’Antichambre, où on les laissa attendre, légèrement mal à l’aise car ne connaissant personne.

— Est-ce donc l’antichambre de la mort ici ? demanda Sahla. Les gens sont plus sérieux ici à un mariage que chez nous à un enterrement.
— Tu ne crois peut-être pas si bien dire, répondit Hassal, ce mariage ne plaît sans doute pas à tout le monde.
— Je sais, mais quand même, il pourrait au moins faire semblant, c'est un mariage ! Quels gens tristes...

Effectivement, personne ne parlait ou ne laissait transparaître grand-chose si ce n’est l’agacement, l’irritation, l’ennui ou la morosité. Ca ne donnait vraiment pas envie de se mêler à eux, mais il le fallait bien, personne dans la suite d’Hassal n’aurait su reconnaître l’empereur lui-même s’il était présent.

Cependant, Hassal, le jeune, Hassal, hésitait. Il n’avait pas l’habitude de la diplomatie dans une langue étrangère, encore moins auprès d’un empire si puissant, plusieurs fois plus grand que celui de son oncle. Il craignait à chaque mot, à chaque geste de faire un faux pas, de voir sa langue fourcher, transformant un compliment en une insulte.

Sahla, quant à lui, avait survécu à trop de bavures, d’erreurs et de malentendus pour se laisser impressionner par ce troupeau épars de seigneurs froids et sinistres. Si ce n’est peut-être le jeune fille, qui était charmante… dommage qu’elle regardait un autre jeune homme avec tant d’insistance. Voyons Sahla, ce n’est plus de ton âge, se dit-il. Cela lui fit revenir à leur mission, il fit signe à leurs compagnons de rester sur place, alors qu’il poussa, littéralement, Hassal en avant, pour aller un peu se renseigner.

Le hasard voulut que la personne la plus proche fût Gustan qui faisait les cent pas. Hassal l’apostropha poliment :

— Excusez-moi, honorable seigneur. Ma délégation, mon compagnon, Sahl Basl Derl, et moi-même, Hassal Wahb Rochd, venons d’arriver. Auriez-vous l’amabilité de nous présenter les seigneurs présents, pour que nous puissions faire à chacun l’honneur qui lui est dû ?
Revenir en haut Aller en bas
Aymond
Duc d'Alène
Duc d'Alène
avatar

Age : 27 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Attiré par les hommes, c'est un fanfaron et un beau parleur. Toujours une pointe d'humour à la bouche, il faut cependant se méfier de sa sournoiserie.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Sam 2 Oct - 15:13

Les réjouissances promettaient d’être intéressantes et passionnantes. Il attendait l’arrivée de la suite de Mélien pour qu’elles débutent. En patientant, il subissait l’ambiance morose s’étant emparée de ses compagnons.

« Ne faites pas une tête d’enterrement, c’est un joyeux évènement qui va avoir lieu et nous devrions nous en réjouir. » lança-t-il gaiement dans un souci de détendre l’ambiance.

Cela ne changea rien. Les autres faisaient toujours la tête. Sauf Gustan qu’il crut voir esquisser un fugace sourire. Cela devait être une illusion, jamais le vieil homme n’aurait pu être capable de montrer de la joie.

Le jeune homme regrettait d’être venu si c’était pour s’ennuyer à ce point. Il se demandait ce qu’il pourrait faire pour dérider les grincheux. Il ne trouvait rien et se laissait envahir peu à peu par la mauvaise humeur ambiante.

Alors, qu’il avait abandonné tout espoir de réveiller la petite compagnie, on fit irruption dans l’antichambre. Aymond découvrit et accueillit avec plaisir la délégation barbare. Enfin un peu d’ambiance ! Ils pourraient être les rongeurs au milieu de pachydermes. La comparaison était exagérée mais elle eut le mérite de le faire sourire et de s'approcher de la réalité.

« Je suis là pour vous aider mon cher ! » répondit le duc avant que Gustan ne puisse réagir. « Je me présente, je suis Aymond, duc d’Alène. Voici, le prince Thélamon, fils de notre empereur bienaimé. Et là, vous avez Mylina, la comtesse de Monriyan, Gustan, le comte de Porjoli et Elias, le marquis de Suss-Mayern. Ah, j’oubliais notre cher Phélys, le comte de Marmane. »

Le duc se frotta les mains. Ces barbares, car d’après leur apparence ils ne pouvaient qu’en être, arrivaient au bon moment. Ils devraient l’amuser le temps nécessaire à l’Empereur pour les inviter. De plus, le jeune Hassal l’intéressait bien. Aymond se permit de l’approcher et de passer son bras sur son épaule.

« Comme tu peux le voir mon ami, nous sommes une bande de joyeux trublions. Mais dis-moi, je ne sais pas encore qui tu es. Que peux-tu me révéler sur ton identité ? »

Il imaginait déjà tout ce qu’il pourrait faire en compagnie de cette exotique personne. Et, il ne s’agissait pas uniquement de discuter. Il se passa la langue sur les lèvres en attendant la réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Roeb-Hur
Baron de Vusgrod
Baron de Vusgrod
avatar

Age : 38 ans

Schismatique Schismatique

Caractéristiques : Rustique et simple, il ne s'embarrasse pas de circonvolutions pour dire ce qu'il pense. C'est un colosse au langage fleuri.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Dim 3 Oct - 13:55

J’ai préféré ouvrir la marche ! Pour écarter les importuns…

La présence de Mélien au palais était diversement ressentie. Même si les loufiats se montraient respectueux, je voyais bien dans le regard des fonctionnaires, des ministres et de toute cette clique de la haute qu’il nous arrivait de croiser, qu’ils regardaient le Prince comme si c’était un ornithorynque dans une volière.

Pas sûr qu’il ait besoin d’un garde du corps, mais je préférais ouvrir la route, comme un pachyderme décidé, en écartant des bras tout intrus qui souillait le sol que mon Seigneur allait fouler.

En haut de cet escalier, on allait se retrouver avec toute la bande de Thélamon. Cette meute de nigauds persuadés que leur Prince sera notre futur Empereur. Comme si on allait laisser le blondinet nous donner des ordres. Moi, pour Empereur, je veux un mec plus viril, plus couillu. Pas un gamin mal élevé qui a pété dans la soie toute son enfance.

J’ai pénétré dans l’Antichambre en faisant sensation. Je gueulais :

- Place ! Place au Prince Mélien, Héritier du trône !

Lui marchait derrière moi, la tête haute et les yeux pleins de défi, sévèrement encadré pas les quatre autres.

La tronche des sbires de Thélamon à notre entrée ! Un plaisir pour les yeux… L’ambiance était déjà à son comble, alors on peut pas dire que j’ai interrompu les conversations. Mais notre petit défilé avec moi qui claironnait devant a fini de glacer l’atmosphère.

Un troupeau de barbares en jupettes et turbans étaient là aussi. La lopette d’Alène en avait déjà agrippé un par l’épaule, en lui parlant de sa voix de miel acre. Sûr qu’il avait envie de l’embrocher celui-là ! Ce type me dégoûtait et la seule ambition que j’avais pour lui était de l’asseoir sur un pal, histoire de voir s’il allait crever dans une dernière extase.

Mélien m’a écarté, en posant avec amitié sa main sur mon avant-bras et s’est avancé vers Thélamon.

Revenir en haut Aller en bas
Mélien
Prince Héritier
Prince Héritier
avatar

Age : 36 ans

Schismatique Schismatique

Caractéristiques : Fils et héritier d'Aribal, il attend avec impatience la mort de l'ArchiPrince pour réclamer le trône Impérial en tant que légitime prétendant.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Dim 3 Oct - 15:03

Le Prince repoussa la masse imposante de Roeb-Hur, avec douceur et fermeté à la fois. Il fit quelques pas en direction de Thélamon et lui adressa un signe de tête.

- Mes hommages, mon cousin ! Je vois que votre garde rapprochée est au complet… Oh, mais pas tout à fait, je ne vois pas là le Duc de La Roquette. L’un de vos soutiens vous aurait-il fait faux bond ?

Le fils de l’Empereur serra la mâchoire et renvoya rapidement, fugacement, son salut de la tête à Mélien.

- Mes hommages à vous, mon cousin ! Soyez sans crainte. Chacun de mes invités sera présent à votre noce…

Sous sa moustache noire, Mélien eut un sourire cynique et provocant.

- Ma noce… Si vous saviez comme je suis impatient d’enlever votre douce et belle sœur à votre affection malsaine. Il est temps de lui faire entrevoir ce que peut être un homme véritable… La pauvrette qui n’eut que vous pour image virile…

Cette fois, ce furent les poings que Thélamon serra, jusqu’à s’en blanchir les doigts. Il bouillait intérieurement. L’évocation de sa sœur le mettait hors de lui, tant il lui était impossible de concevoir de remettre entre les mains maudites de son adversaire la pureté et l’innocence de sa douce et chère Ezabel.

Comme il aimerait à cet instant jouir du pouvoir pour n’avoir qu’un ordre à donner et faire jeter son cousin dans une cellule insalubre où il pourrait le laisser croupir jusqu’à la fin de ses jours. Et puis, lui offrir le délice d’une sortie de temps à autre, pour le seul plaisir de le torturer longuement et subtilement, prenant garde à toujours cesser avant que la douleur ne lui ôte la vie… Et puis, le remettre au cachot, anéanti et sanguinolent, pour laisser ses plaies s’infecter doucement… Et puis, venir écouter ses cris, ses gémissements, de temps à autre, par caprice, pour se délecter du sort tragique de celui qui osa briguer le trône qui est le sien.

- D’ailleurs, on murmure que vous n’êtes pas seulement son modèle d’homme. Tant mieux pour moi, les vierges m’ennuient… Je regrette seulement que ce soit vous le précepteur amoureux de ma promise. Il va falloir reprendre son éducation charnelle depuis le début.

Il eut un sourire si cruellement mauvais que Thélamon ne put retenir sa rage. Il se jeta en avant le poing dressé, prêt à s’écraser sur la face odieuse de son rival. Rapides et aux aguets, Kalimanon et Firenx s’étaient déjà interposés entre leur chef et le poing qui n’eut pas le temps de tomber car Mylina de Monriyan avait retenu le geste d’extrême justesse. Avec rudesse, Gustan tira le Prince Thélamon en arrière, tandis que les deux comtes schismatiques tiraient légèrement la lame de leurs dagues de leur fourreau. Si l’on souhaitait en découdre, ils étaient prêts !

- Que penserait votre père de votre attitude, Monseigneur ? le tança le Comte de Porjoli, comme il l’aurait fait avec un gamin.

Là-bas, les émissaires du désert et Aymond ne se sentaient guère concernés par cette échauffourée. Elias regardait la scène avec distance, amusé. Il lui semblait voir la fin d’une partie de cartes qui tourne mal, quand l’un des joueurs renverse la table en accusant l’autre de tricherie. Phélys semblait sortir de sa torpeur recueillie et ses pensées abandonnèrent un instant son Dieu pour venir séparer les belligérants.

Roeb-Hur avait dégainé sa grande épée et semblait sur le point de taillader tout le monde. La Duchesse de Valsombre regardait Mylina avec une complicité feinte. Elle n’avait que mépris pour la fadeur de cette blonde énamourée, mais la prenait pour complice, dans le seul but de rabaisser ces orgueilleux messieurs.


- Voyez, ma chère, comme tous ces coqs sont prêts à s’entredéchirer… Heureusement que nous sommes là, vous et moi, pour apporter un peu de douceur à cette assemblée.

Mylina ne fut pas dupe de la fausse sympathie de la Duchesse à son égard. Elle haïssait cette arriviste au physique provocant, capable d’utiliser son corps et ses appâts pour servir ces noirs desseins.

Ce fut finalement Agathos, le sage et expérimenté Duc d’Allendry, qui remis tout le monde en place. Son mutisme presque chronique rendait ses interventions orales d’autant plus efficaces qu’elles étaient rares. D’un coin de l’immense pièce où il s’était accoudé à une colonne, sa voix grave et profonde résonna :

- Des gamins dans une cour d’école ! Voilà tout ce que vous êtes ! Ridicules ! Pitoyables ! Aucun de vous ne mérite le titre de Seigneur ! Et quand à nos deux héritiers, je crains fort que pas un ne rattrape l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Jeu 7 Oct - 0:46

Post n°3
Délégation tunach n°3


Arrow Aventure précédente de la délégation tunach Arrow

L’attente se vivait différemment pour les quatre personnes. Ellya pestait et maugréait en réaction au temps qu’on mettait à les introduire dans les lieux. Tholème subissait cela avec philosophie et diplomatie. Leurs accompagnateurs appréciaient ce changement d’air, de routine dans leur quotidien fade et morose. Couple au travail et dans la vie, ils se demandaient combien de temps passerait avant que les deux ambassadeurs ne couchent ensemble. Ils savaient bien qu’ils n’avaient aucun point commun, mais ne dit-on pas que les contraires s’attirent ?

Le Grand Majordome arriva enfin apportant l’autorisation de pénétrer dans le palais et de le suivre jusque dans l’antichambre.


« Enfin ! C’est pas trop tôt ! On ne peut pas dire que vous êtes des rapides par ici ! » se plaignit bruyamment Ellya.
« Mais enfin ma chère, vous ne pouvez dire ces horreurs ! » hoqueta Tholème.
« Bien sûr que si ! La preuve, je les dis ! » rétorqua-t-elle.

Le Grand Majordome feignit de ne point ouïr les propos désagréables de la jeune femme. Il avait déjà entendu pire, et de la bouche même de l’Impératrice. Les deux femmes s’entendraient à merveille d’après lui. Le couple ne cachait pas leur joie d’assister à un tel spectacle sans cesse renouvelé entre le copiste et la Veles.

L’ilmengarde ordonna au garde le plus proche de s’occuper des montures étranges des invités de l’Empereur. Puis, il guida les étrangers parmi le dédale du Palais jusqu’à l’antichambre où ils devraient attendre la convocation impériale.

Puis, il les laissa non sans s’être plaint à mi-voix de la tenue indécente des tunachs. Comment de tels barbares osaient apparaître dans le joyau de l’empire le torse découvert ? Surtout les femmes avec leurs attributs mammaires dévoilés à la vue de tous.


« Bien le bonjour nobles seigneurs et gentes dames ! » lança Tholème à la cantonade. « C’est un immense honneur de me trouver en si belle compagnie. Oh, pardonnez mon indélicatesse, je me présente, Tholème de Tunachximal, voici la plaisante Ellya et nos deux accompagnateurs. »
« Non, mais tu le fais exprès de parler ainsi ? Tes paroles mielleuses, tu ferais mieux de les garder pour les vrais dirigeants. S’ils sont ici, c’est qu’ils ne sont pas plus importants que nous. »
« Mais, Ellya, ma chère, mesurez vos paroles ! » s’indigna son compatriote. « Nous sommes ici pour présenter nos hommages de la part de notre reine aux mariés et à leur famille. »
« Tu crois vraiment qu’ils sont là pour un mariage ? Tu as vu leur tête ? Ils font tous la gueule. »
« Mais, pour quelle raison seraient-ils tous présents dans ce cas ma chère ? »
« Je n’en sais rien, peut être pour se foutre dessus gaiement. Je m’en fiche complètement. Et arrête de m’appeler ta chère ou tu vas t’en prendre une. »
« Pourquoi tant de haine ? Calmez votre esprit et vos paroles en présence de cette noble assemblée. Nous ne sommes point là pour nous battre. »
« Non, nous sommes ici parce qu’Ahna l’a ordonné. Sinon, je ne serais pas venu me faire chier dans ce pays d’arriérés mentaux. J’ai mieux à faire comme me tailler les veines par exemple. »
« Ne parlez point de la reine en de tels qualificatifs. Cela ne se fait pas et n’est pas respectueux. »
« Oh, vous savez où vous pouvez vous le foutre votre respect ! »
« Quelle vulgarité ! » rougit le tunach. « Je m’attendais à plus de contenance de votre part. Nous représentons notre royaume. Que vont-ils penser de nous en vous entendant débiter de telles insanités ? »
« Qu’est ce que j’en ai à carrer ? Ils pensent ce qu’ils veulent, je m’en fiche. Je ne suis même pas sure qu’ils soient capables de penser par eux même. »
« Je suis grandement désolé par ses propos. » s’excusa Tholème en se courbant. « Je ne sais pas ce qui lui arrive. Elle n’est pas ainsi habituellement, le mal du pays probablement. »
« Mais, je vais t’en foutre du mal du pays moi ! Je dis ce que je veux, non mais ! Ce n’est pas parce que tu es un érudit que tu peux me dicter ma façon d’être et de parler à ces péquenauds. »

Tholème ne savait comment calmer la furie qui déshonorait sa reine et son royaume. Il n’avait aucun soutien à attendre de la part du couple qui ne dissimulait pas son amusement riant à gorge déployée. Peut être que la gifler l’aurait calmée, mais il en doutait et il répugnait à user de la violence envers quiconque. Il n’avait pas voulu entrer dans le jeu de la jeune femme, mais il l’avait fait inconsciemment et ne savait plus comment réparer sa bourde impardonnable. S’excuser auprès des grands présents en ce lieu ne serait pas suffisant. Il n’espérait à présent qu’une seule chose, que personne n’énerve davantage la Veles. Il ne tenait pas à assister à un meurtre sauvage et sanglant ici et maintenant en pleine célébration d’un mariage aussi prestigieux.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.


Dernière édition par Ahna le Ven 8 Avr - 13:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Averroès Ibn Rochd
Souverain étranger
Souverain étranger
avatar

Age : 41 ans

Titre : Seigneur

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Jeu 7 Oct - 21:02

Post N°5


Hassal était complètement dépassé. Il s’était attendu à beaucoup de choses pourtant, il avait été confronté à une bonne partie, déjà, en représentant son oncle : hypocrisie, haine dissimulée sous un sourire, tension glaciale sur une assemblée et même envies de meurtre visibles mais retenues…

Mais jamais, non, jamais, il avait s’était retrouvé face à tous ces éléments menés à leur paroxysme, encore moins accompagnés d’une haine si visible et si ouvertement vomie sur le marbre du sol, que ce soit de la part des Ilmengardes ou de la Tunach, ou d’avance de personne du même sexe que lui, enfin, et c’est peut-être ce qui le déstabiliser le plus, il était d’habitude toujours en position de force, représentant la plus grande force du désert et pouvait par là se permettre de remettre les audacieux à leur place proprement.

Le jeune Hassal était complètement désemparé face à la situation et ne savait pas du tout comment réagir. Heureusement encore que le vieil homme sage, du fond de la pièce, le duc d’Agathos, avait calmé un peu les Ilmengardes…

Le vieux Sahla, lui, réfléchissait très vite. En fait, même si ça ne se voyait pas trop, il réfléchissait très souvent, en permanence même, et était extrêmement vif. Là il allait sortir son chef de délégation d’un mauvais pas en bénissant la Tunach hystérique de détourner l’attention.

— Parle-lui du gros Mezinan.

Ce conseil fut précieux à Hassal qui pu se présenter puis inviter Aymond à Keustatinopol, tout en enlevant le bras passé autours de ses épaules :

— Si moi-même, je ne suis pas intéressé, je vous invite néanmoins à venir, à mes frais, visiter Mezinan. Cet homme tient un établissement intéressent où l’on peut expérimenter de nombreuses aventures. Si vous voyez ce que je veux dire…
Revenir en haut Aller en bas
Amicar
Empereur d'Ilmengard
Empereur d'Ilmengard
avatar

Age : 68 ans

Légitimiste Légitimiste

Confession : Gémellite

Caractéristiques : Régnant sans partage depuis quarante ans, le vieux monarque est las du pouvoir. Tous le croient devenu sénile, mais le vieillard rusé n'est peut-être pas si fou que ça.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Lun 18 Oct - 14:07

Post N°8


Un cliquetis tonitruant résonna dans l’atmosphère lourde. Aussitôt, les conversations cessèrent et tous les regards se tournèrent vers la majestueuse porte de l’audience. Dans un chuintement discret, l’un des lourds battants s’ouvrit et le Grand Huissier pénétra dans l’antichambre.

L’assistance se gela dans l’attente de l’annonce qu’il n’allait pas tarder à trompeter. Enfin, ils allaient défiler devant l’Empereur… Chacun aurait droit à un petit mot personnel, temps privé avec le souverain que tous souhaitaient mettre à profit à leur manière : les uns pour se faire remarquer du vieux potentat, les autres pour tenter de l’impressionner. Chacun avait une requête à formuler, une parole de fidélité à prononcer, un hommage à rendre,…

Le Grand Huissier s’avança de quelques pas, se plaça droit et raide, la tête haute pour lancer à la cantonade son message solennel :

- Par ordre de sa grâce Impériale, notre très saint et très glorieux Empereur Amicar, l’Audience Générale est annulée !

Aussitôt, il abandonna sa position figée et se retourna pour quitter l’endroit par où il était arrivé. Une rumeur sourde naquit dans la grande salle. La stupeur et l’incompréhension régnaient.

Mélien était fou de rage. Comment pouvait-on lui faire l’affront de ne plus le recevoir ? A grandes enjambées rapides, il traversa la longue pièce et agrippa le Grand Huissier par le bras, le faisant pivoter sur lui-même avec brusquerie.

- Qu’est-ce que ça signifie ? grogna-t-il. Quel est le motif de cette annulation ?

L’homme le regarda avec le mépris qu’ont les domestiques envers ceux que leur maître leur a demandé de renvoyer. Il n’appréciait guère qu’un inconnu lui aboie dessus et le saisisse avec une violence digne d’un corps de garde.

Il dégagea son bras de l’étreinte ferme qu’exerçait la main du Prince et le toisa, en sifflant entre ses dents :

- Je n’en ai aucune idée… Peut-être sa Majesté attend-elle de retrouver sa fille…

Sans rien ajouter, il s’engouffra dans la salle de l’Audience, lieu commun pour lui mais saint des saints mystérieux pour son interlocuteur, ce qui suffisait à lui donner l’assurance qu’il lui était supérieur. Il referma la lourde porte derrière lui, scellant à jamais l’entrée pour ce grossier individu.

Mélien serra les poings, les dents et tout ce qu’il pouvait serrer. On le faisait attendre des heures pour finalement ne pas le recevoir ! Et voilà qu’en plus, il semblait que la Princesse ne serait pas présente à la noce ! C’en était trop et sans chercher à contenir sa fureur, il rejoignit la sortie de l’Antichambre, avec de grands gestes agacés pour inviter ses fidèles à le suivre.

- C’est une insulte ! Nous ne resterons pas une minute de plus dans cette cité !

Comme une nuée de mouches, sa suite se colla à ses pas et l’essaim bourdonnant de colère quitta les lieux en descendant le grand escalier.

Revenir en haut Aller en bas
Thélamon
Prince Héritier
Prince Héritier
avatar

Age : 21 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Fils et héritier de l'Empereur, il s'impatiente pour prendre la place de son père. Fougueux et sanguin, il est prêt à toutes les extrémités pour abattre ses ennemis.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Mer 20 Oct - 13:50


Thélamon avait grandi dans ce palais dont la jouissance exclusive lui était promise. Il en connaissait chaque recoin et avait parfois tendance à oublier qu’il n’était pas encore complètement le maître des lieux.

Dédaignant le protocole, il poussa avec fracas les deux battants de la porte de l’Audience et s’y engouffra. Il la traversa d’un pas allègre parce qu’il savait que c’était le plus court chemin pour rejoindre les appartements privés de son père.

"Retrouver sa fille", avait dit le Grand Huissier. A quel coup de tête Ezabel s’était-elle laissée aller ? Il connaissait si bien son caractère bouillant qu’il était persuadé que la Princesse avait décidé de fuir, s’exposant ainsi à mille dangers dont sa candeur n’avait même pas idée. La retrouver serait un objectif prioritaire… L’amour qu’il avait pour elle ne supportait pas l’inquiétude de la savoir exposée à la fureur du monde.

Ce n’était pas à l’Empereur qu’il courait demander des explications, le pauvre vieux n’était sans doute au courant de rien, mais à sa mère à qui rien n’échappait de ce qui se passait dans le palais. Depuis quand, comment Ezabel avait-elle disparu ? Voilà ce qu’il désirait savoir pour s’élancer à sa recherche.

Ses compagnons assistèrent éberlués à sa disparition dans la vaste Salle qui restait plongée dans le noir et qu’on distinguait mal par l’ouverture béante que le Prince avait laissée derrière lui. Aucun d’eux n’osa le suivre dans ce lieu tabou, dans cette enceinte sacrée où l’on ne peut pénétrer que lorsqu’on y est invité.

Ils restèrent pantois en voyant la grappe schismatique quitter les lieux avec rage et colère rentrées, ils restèrent interdits après la sortie de leur Prince… Ne sachant que faire, ils continuaient de partager les lieux et leur stupéfaction avec les étrangers du désert et les barbares à demi nus.


Revenir en haut Aller en bas
Mylina
Comtesse de Monriyan
Comtesse de Monriyan
avatar

Age : 29 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Éprise du Prince Thélamon, elle est prête à tout pour lui. Sa douceur n'est qu'un masque, elle sait se montrer impitoyable.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Mer 20 Oct - 15:45

Mylina ne put rater le désarroi qui s’empara de son cher Prince. La douleur qu’elle avait lue sur son beau visage l’avait tétanisée, attristée. Mais, elle reprit rapidement sa contenance. Elle s’élança à sa suite pour le rassurer, l’aider. Faire tout ce qui était en son pouvoir pour délester Thélamon du poids qui oppressait et assombrissait son esprit et le faisait agir insouciamment.

Une main ferme se posa avec douceur sur son épaule la stoppant dans son élan. Elle se retourna pour voir qui avait osé faire pareil geste.


« Tu ne devrais pas y aller. Tout ce que tu ferais empirerait son humeur. Il a besoin d’être seul pour l’instant. Plus tard. Plus tard seulement il acceptera ta présence. » lui dit gentiment Gustan.
« Que pouvez-vous savoir de l’état de Thélamon ? » répondit méchamment la comtesse à mi-voix ne voulant pas s’afficher. « Vous ne le connaissez pas aussi bien que moi ! »
« Elle a raison mon cher. » persifla Aymond d’une voix chargée de sous-entendus en s’approchant.
« Je le connais depuis sa naissance. »
« Elle ne parlait pas de cela. » rajouta le duc avec un petit sourire.

La femme piqua un fard et tenta de balbutier un semblant de réponse qui ne vint pas. Le visage rouge, de honte ou de plaisir inavoué, elle abandonna l’antichambre de l’audience. Elle se lança à la poursuite du Prince.

Elle pénétra dans le saint des saints. La noirceur l’enveloppa comme un linceul. Elle n’était entrée qu’une seule fois, lorsqu’elle avait juré allégeance à l’Empereur. La progression se fit à tâtons. Les chutes furent nombreuses, les bleus le seraient aussi d’ici quelques heures. Alors que l’Empereur n’était pas dans la salle, Mylina la trouvait plus effrayante et imposante. Probablement à cause de l’absence d’éclairage.

Finalement, ses yeux s’accommodèrent et elle parvint à voir une ligne lumineuse filtrant de sous ce qui semblait être une porte. Elle courut pour franchir les derniers mètres la séparant de la sortie.

Une fois la porte ouverte brusquement, elle chercha des yeux le Prince. Un mouvement l’attira. Il venait de tourner au coin d’un long couloir. Elle reprit sa course effrénée, haletante. Elle tourna enfin à son tour. Thélamon n’avait plus que quelques mètres d’avance sur elle. Elle reprit son souffle, rapidement.


« Thélamon ! Mon Prince ! Je suis là ! Pour vous aider ! Attendez-moi ! » hurla-t-elle à bout de souffle.

Il s’arrêta, un instant. Puis, il repartit comme si de rien n’était et disparut à un autre tournant. Le Prince l’avait ignorée. Il n’avait pas besoin d’elle.

La comtesse resta immobile, choquée. Puis, lentement, très lentement, tel un zombie privé de volonté et de but, elle parcourut le chemin inverse. Le Prince, son Prince l’avait ignorée, jetée comme une vulgaire chaussette trouée. Une larme perla au coin de l’œil et coula le long de sa joue. D’autres suivirent. Elle n’avait pas la force de bénir l’obscurité régnant dans la salle d’audience qui la dissimulait.
Revenir en haut Aller en bas
Averroès Ibn Rochd
Souverain étranger
Souverain étranger
avatar

Age : 41 ans

Titre : Seigneur

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Jeu 21 Oct - 18:35

Post N°6


Les Ilmengardes s’étaient pour la plupart assez vite dispersés, laissant les Keustatines désœuvrés et relativement interloqués. N’ayant aucun intérêt à une autre alternative, Hassal prit poliment congé de l’assistance :

— Messires, puisque l’audience est reportée, nous nous retirons dans nos appartements, où nous nous tiendrons à votre disposition pour toute demande que vous pourriez nous faire.


Sahla lui donna un coup de coude discret et lui indiquant Aymond du menton.

— Pour presque toute demande, corrigea donc Hassal.

Sur ces mots sans doute décevant pour certain, les Keustatine quittèrent la pièce. Dans les escaliers le jeune Hassal interrogea son aîné :

— Dis-moi Sahla, qu’allons-nous donc faire s’il n’y a pas de mariage.
— Comme prévu, installer l’ambassade dans la ville, Fazçad dans l’ambassade et partir.
— Tu as raison…

Ils marchèrent en silence jusqu’à leur logement. Sahla resta sur le pas de la porte :

— Je ne reste pas par contre, je vais aller voir la ville et nos contacts.
— Alors prend Kaffik avec toi.

Sahla eut l’air sincèrement attendri en s’éloignant avec son garde désigné :

— C’est mignon, tu te fais du souci pour moi.


Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Jeu 28 Oct - 0:35

Post n°4
Délégation tunach n°4

L’arrivée du Grand Huissier calma Ellya. Cette dernière arrêta de vitupérer dans le vide pour le simple plaisir de cracher son venin. L’autorité émanant de cette personne avait suffi pour rendre la Veles muette. Tholème nota dans un coin de sa tête cette information.

Il ne pensait pas qu’elle lui serait nécessaire si tôt. La nouvelle de l’annulation de l’audience attint les oreilles de la tunach. Il vit la colère couvant dans la jeune femme revenir à la charge. Il eut un geste qu’il jugera inacceptable plus tard. Il posa sa main sur l’épaule de la colérique.


« Non ! » s’exclama-t-il avec une assurance et une autorité qu’il ne savait pas posséder. « Tu te calmes ! »

Le ton employé par le copiste stoppa de suite Ellya, abasourdie. Elle le regarda les yeux exorbités par la surprise. Comment osait-il lui parler ainsi et de cette manière ? En même temps, elle trouvait que son attitude cavalière avait un charme indescriptible. Son regard qui se posait sur elle, sa façon de froncer les sourcils et de mordiller nerveusement sa lèvre inférieure. Tous ces petits détails la captivèrent.

Au final, la Veles avait été tellement accaparée par Tholème qu’elle ne pensa pas à s’énerver. Ni contre le porteur de la mauvaise nouvelle. Ni contre ceux qui partaient en se plaignant. Le tunach était surpris par son absence de réaction. Il aurait pensé qu’elle se serait plainte, même un peu. Mais, il n’allait pas s’en plaindre justement.

Pendant ce temps, les deux accompagnateurs observaient le chaos avec un sourire. Ils ne regrettaient pas d’être venus. Ils s’amusaient comme des petits fous. Et, ils n’avaient pas raté le regard qu’Ellya avait porté à Tholème. Encore un peu et ils pourraient enfin assister à la naissance d’une idylle. Mouvementée, agitée, bruyante, étrange mais une idylle tout de même. Peut être qu’ils donneraient un coup de pouce au destin.

Dans la pièce, outre les tunachs, il ne restait plus que Phélys, Elias, Gustan et Aymond. Mais, les envoyés de la reine Ahna n’avaient rien à leur dire. Ni rien à faire avec eux. Une question se posait donc. Qu’allaient-ils faire à présent.


« Nous devrions partir à la recherche de la mariée. » proposa Tholème.
« Quoi ?! Pourquoi on devrait chercher une pimbêche qui s’est enfuie avant son mariage ? » demanda Ellya sans crier pour une fois.
« Vous n’avez pas à user d’un tel qualificatif envers la mariée. » lui reprocha-t-il. « De plus, nous sommes ici en tant qu’envoyés de l’empire tunach, de notre reine Ahna, et aussi de la grande prêtresse de la Déesse de l’Amour. Il est donc de notre devoir d’aider à l’accomplissement de ce mariage. »
« Bah, foutaises ! Si l’autre est partie, c’est qu’elle ne veut pas se marier. On ne va pas la forcer à épouser un homme qu’elle ne veut pas. »
« Que voulez-vous que nous fassions dans ces conditions ? Que nous rentrions ? »
« Oui. »
« Oseriez-vous reparaitre devant notre reine et lui annoncer que notre voyage s’est révélé inutile et que nous n’avons rien fait pour arranger la situation ? »

La Veles hésita un instant. Elle avait toujours dit ce qu’elle pensait, elle ne pouvait le nier. Même des propos blessants à l’encontre d’Ahna. Mais, en y réfléchissant bien, elle n’avait jamais rien fait qui puisse la décevoir. Ce n’était point car elle considérait la reine comme une amie, mais plutôt pour préserver sa position particulière. Du moins, c’était ce qu’elle disait.

« D’accord, on va la chercher la fugueuse. » capitula-t-elle.
« Sage décision. Je suis fier de votre compréhension. Dans ces conditions, allons-y. »

La délégation tunach quitta donc l’antichambre, puis le palais pour partir à la recherche d’Ezabel dans la Capitale.



_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.


Dernière édition par Ahna le Ven 8 Avr - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elias
Marquis de Suss-Mayern
Marquis de Suss-Mayern
avatar

Age : 52 ans

Légitimiste Légitimiste

Caractéristiques : Joueur dans l'âme, il aime tenter des coups de bluff ou analyser ses chances de décrocher le pactole.
Il est fourbe et avide.


MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   Ven 29 Oct - 18:12

Post N°3


Le chaos.

C’était ce que la disparition de la princesse venait de déclencher. Voir tout le monde s’agiter comme des fourmis m’amusa. Un court instant seulement.

Je devais revoir mes plans. Une nouvelle fois. Le plus intéressant serait de retrouver Ezabel. Avec la princesse en mon pouvoir, je serais en position de force.

Un embryon de plan germa dans mon esprit. Il se développa rapidement pour atteindre sa taille adulte. Oui, ainsi j’aurais le champ libre.

Ma première action serait de contacter mes agents se trouvant dans la Capitale. La deuxième, détourner l’attention sur mes actes. La troisième, diminuer le nombre de personnes cherchant la mariée en fuite.


« Je vous laisse. Si vous avez besoin de moi, vous saurez où me trouver. » dit Aymond avec un sourire satisfait que je trouvais repoussant et répugnant avant de partir.
« Je vais aller dans mes appartements et prier Téléphane de nous guider dans cette dure épreuve. » rajouta Phélys avant de quitter la pièce à son tour.
« Bien. Je vais aller parler avec l’Empereur en espérant qu’il sera suffisamment lucide. Il faut qu’il nous aide à retrouver sa fille. » parla à son tour Gustan d’une voix bourrue me laissant seul dans l’antichambre.

Donc, en résumant, outre ma personne, seuls Gustan et les tunachs recherchaient la Princesse. Vu l’état mental de l’Empereur, Gustan n’aurait aucune aide de sa part. Il me fallait donc écarter les tunachs qui pourraient la trouver par hasard. Et, le hasard n’avait pas sa place ici.

Bien, le plan devrait se dérouler sans problème. Il ne me restait plus qu’à contacter mes pions. Dans un premier temps pour qu’ils retrouvent cette fichue fugueuse. Dans un deuxième afin qu’ils exécutent la partie la plus intéressante.

Le chaos serait mon allié cette fois.

Je me hâtai de rejoindre mes appartements où une fois arrivé j’écrivis mes instructions. J’employai le moyen habituel pour ensuite les transmettre.

Bien, il ne me restait plus qu’à m’installer confortablement et attendre que le spectacle commence.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quête de la Noce] 5 - L'Attente Tendue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: La Capitale Blanche :: Le Palais Impérial :: L'Antichambre de l'Audience-
Sauter vers: